Parce qu’il y a eu janvier 2015, des rendez-vous incontournables pour le MPCT

Aujourd’hui, date anniversaire de son  assassinat le 8 janvier 2015, et à jamais, Clarissa Jean-Philippe, policière municipale à Montrouge, est dans nos coeurs.

Dimanche : le  MPCT apporte son plein soutien à l’hommage organisé par le CRIF à 15 h devant l’Hypercacher.

 

Lundi après-midi un colloque important  en visioconférence est organisé, avec le soutien de Manuel Valls, par l’association ELNET, en partenariat avec  FONDAPOL (Fondation pour l’innovation politique) et la Fondation Jean Jaurès.

Titre :  « 1er SOMMET EUROPÉEN : RADICALISATION ISLAMISTE et MENACE TERRORISTE »

 Informations, programme et inscription :

https://www.sommet-europeen-islamisme-terrorisme.com/

C’était il y a 6 ans

C’était il y a 6 ans exactement. La France et sa liberté étaient fracassées.

Hommage aux 12 de Charlie Hebdo, aux 17 de la semaine sanglante de janvier 2015.

Bravo à l’UFAL Ivry pour son initiative, bravo de rendre hommage aux 17 victimes des attentats de janvier après ce long procès si éprouvant, bravo de désigner clairement le terrorisme islamiste qui meurtrit la France et le monde !

Plein soutien du MPCT, Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme.

 

 

Ivry est toujours Charlie

Communiqué du MPCT : Justice contre terrorisme

Après 3 mois particulièrement éprouvants pour les survivants et les proches des victimes, le verdict du procès des attentats de janvier 2015 a été rendu.

Les quinze hommes et les deux femmes tombées pendant la semaine sanglante  qui avait ébranlé la France, sont à jamais dans la conscience de notre pays.

 

Nous souscrivons totalement aux paroles de l’avocat Richard Malka :

 « C’était le procès d’une nébuleuse de personnes plus ou moins proches des terroristes, ayant fourni plus ou moins d’aide à ces terroristes. Ce que dit cette décision, c’est que sans cette nébuleuse, il n’y a pas d’attentat, sans la nébuleuse il n’y a pas de terrorisme et que toute personne qui participe à cette nébuleuse peut être sanctionnée très sévèrement. C’est nécessaire au regard de notre société et du pays et j’espère que ce message sera entendu. ».

Ce procès aura permis de battre en brèche le déni et la minimisation du terrorisme djihadiste.

Non les terroristes ne sont pas des « loups solitaires », ils ont bénéficié du soutien d’une  meute plus ou moins organisée dont les membres leur ont fourni armes, moyens, etc..à des degrés divers. Non les terroristes ne sont pas des « déséquilibrés » mais agissent en pleine connaissance de cause et au nom d’une idéologie mortifère  qui n’a cessé depuis de faire couler le sang dans notre pays et dans le monde.

On ne peut que souhaiter que les proches de leurs victimes puissent tourner la page, mais aussi et surtout que personne d’autre ne revive l’horreur de ces attentats et de ceux qui ont suivi.

Hélas l’inquiétude en la matière prédomine avec l’assassinat de Samuel Paty en octobre dernier et la situation de la jeune Mila toujours obligée de sa cacher pour fuir ceux qui la menacent de mort.

Samuel, Mila, Zineb El Rhazoui et bien d’autres, chacun à leur manière ont été la cible d’odieuses accusations de « blasphème » et de « islamophobie », les marqueurs mêmes de cette logique islamiste qui avait déjà visé Charlie Hebdo. Et tout cela avec la démission d’administrations et la quasi-complaisance d’un certain nombre d’associations.

Le procès de Charlie Hebdo doit nous servir de boussole pour l’avenir, tout comme celui de l’attentat raté dans le Thalys  Amsterdam-Paris (août 2015) et dont le verdict est également tombé cette semaine.

La condamnation à perpétuité du principal suspect est pleinement justifiée:  n’oublions surtout pas que sans l’intervention de simples passagers et vrais héros c’eut été un carnage.

Communiqué du Collectif Contre le Terrorisme : Pour Mila !

Dites vous que j’ai du recevoir des menaces faisant allusion à Samuel Paty un bon millier de fois.”

 Mille menaces de mort par décapitation, mille adhésions à l’assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste !

Mila n’a que 17 ans et elle a un courage extraordinaire pour faire face à la boue que des lâches déversent sur les réseaux sociaux.  Une marée de haine machiste, d’appels au meurtre, viol, défiguration qui dure depuis le mois de janvier, ce qui a obligé Mila à quitter le lycée où elle était  scolarisée.

Elle a tout notre soutien, notre respect, notre admiration.

Le peu d’empressement à la soutenir, parfois même le retournement victimaire rendant Mila  responsable de ces menaces par ses critiques de l’Islam qualifiées de “provocations”, a été scandaleux.

Aujourd’hui nous nous félicitons de la prompte réaction de Marlène Schiappa qui a fait un signalement au Procureur.

La violence des mots précède et accompagne la violence des actes.

Or, les menaces de  décapitation se multiplient et se banalisent.

Pas d’impunité pour les auteurs de menaces de mort et d’apologie du terrorisme !

Pas d’impunité pour les agresseurs qui sèment la terreur en poignardant et égorgeant  jusqu’à la porte des établissements scolaires !

Paris le 16 novembre 2020

Premières  associations signataires

Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme

Ligue du Droit International des Femmes

Réseau féministe “Ruptures”

Comité Soudan

Libres MarianneS

Commission de lutte contre les extrémismes religieux

Institut de recherche et d’études stratégiques de Khyber

Les Vigilantes

Alliance Internationale des Femmes

Association des Femmes de l’Europe Méridionale

Tribune-Azad Pour La Liberté et Démocratie En Iran

Solidarité avec les Victimes du Terrorisme Palestinien à la Mémoire de Marianne Zaoui

Pour une école Républicaine et Citoyenne

Association pour l’Information et la Vérité

Initiative de femmes pour la citoyenneté et les droits universels

FORUM Femmes Méditerranée

Regards de Femmes

EGALE

Parti Républicain Solidariste

Viv(r)e la République

Dhimmi Watch, Observatoire International de la Dhimmitude

Premières personnalités et responsables associatives signataires

Boualem Sansal

Djemila Benhabib

Laurence Marchand Taillade

Maya Nahum

Diagne Chanel 

Sophie Chauveau

Béatrice Szwec, Présidente du MPCT

Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes 

Michèle Vianès, Présidente de Regards de Femmes

Bernice Dubois, Présidente d’honneur de la CLEF

 

Communiqué du Collectif Contre le Terrorisme : Pour Arzoo Raja

 Dernière minute : la Haute Cour de Sindh qui avait tranché en faveur du kidnappeur vient d’ordonner que la fillette soit libérée par la police et mise à l’abri dans un foyer.

Une première victoire considérable, due à la campagne Justice for Arzoo !

Un grand encouragement à combattre l’injustice.
Arzoo doit retrouver sa famille !
 
 

La sinistre “justice” de la République islamique du Pakistan valide l’enlèvement par un homme de 44 ans, la “conversion” et le “mariage” d’une fillette chrétienne de 13 ans.

Arzoo Raja, la victime, arrachée à sa famille, kidnappée alors qu’elle jouait devant son école.

(Crédit Photo : Twitter)

Féministes, démocrates, humanistes, ceci nous regarde ! Nous prenons la parole pour la défendre !

Arzoo doit être libérée, retrouver sa famille et ses études.

Son kidnappeur doit être poursuivi et condamné.

La persécution des Chrétiens et de toutes les minorités doit cesser.

Les conversions forcées et les mariages précoces doivent être interdits.

Nous en appelons à l’ONU pour que les exactions du Pakistan, détenteur d’un siège à son ” Conseil des Droits de l’Homme,”  ne soient plus tolérées.

Premères associations  signataires

Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme  

Ligue du Droit International des Femmes

Comité Soudan 

Regards de Femmes 

Réseau féministe “Ruptures”

Commission de lutte contre les extrémismes religieux

Alliance Internationale des Femmes

AFEM, Association des Femmes de ‘Europe Méridionale

PEREC, Pour une Ecole Républicaine et Citoyenne

Tribune-Azad Pour La Liberté et Démocratie En Iran

Institut de recherche et d’études stratégiques de Khyber (IRESK)

….

 

Pétition lancée au Pakistan :

JUSTICE FOR ARZOO

Communiqué du MPCT : Encore !

 

Nice, encore !

Une église, encore !

Le terrorisme islamiste, encore !

“Dites à mes enfants que je les aime”.

Resteront à jamais dans nos consciences les ultimes paroles d’amour et le joli sourire de cette jeune femme brésilienne, le si bon sourire du sacristain, le souvenir de la troisième victime de la Basilique Notre-Dame de Nice , une paroissienne plus âgée.

Assassinés parce que chrétiens, 13 jours après Samuel Paty, décapité parce qu’enseignant laïc.

En plein procès des attentats de janvier 2015, la haine se déchaîne contre la France , sa laïcité, sa liberté de conscience et d’expression.

Des menaces sont proférées, les tentatives d’attentats se succèdent

Insupportable ingérence, une campagne de haine anti française est orchestrée dans plusieurs pays du monde musulman et relayée ici même.

Des esprits gagnés par la capitulation n’hésitent pas à accuser Charlie Hebdo d’être responsable de cette attaque comme de la décapitation de Samuel Paty pour avoir “jeté de l’huile sur le feu” en republiant les caricatures de Mahomet

Ne  tombons pas dans le piège tendu par les islamistes , ne cherchons  pas la faute que nous aurons commise pour susciter tant de haine.

Refusons de céder à la terreur, refusons la soumission.

 

Communiqué du MPCT : Ce que nous pouvons, ici et maintenant

 Après l’hommage national rendu  à Samuel Paty et avant la rentrée scolaire exceptionnelle du 2 novembre, le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme estime que  des mesures immédiates peuvent et doivent  être prises par les médias et le société civile face aux menaces de l’offensive islamiste qui se poursuit en France et dans le monde arabo-musulman.

En défense de la liberté d’expression, en solidarité avec les journalistes et les enseignants qui refusent de s’autocensurer, en hommage à l’enseignant martyr

LA UNE DE CHARLIE HEBDO REPRODUISANT LES CARICATURES DE MAHOMET à l’occasion de l’ouverture du procès des attentats de janvier 2015, doit être publiée par toute la presse et par toutes les associations laïques de la société civile, des syndicats enseignants, étudiants et associations de parents d’élèves aux partis politiques.

-Ensuite, les médias doivent veiller à mieux respecter la laïcité.

Parler, de façon récurrente, sur une radio de service public, des “caricatures DU prophète” au lieu des “caricatures de Mahomet” ou des “caricatures du prophète Mahomet” est une faute grave. Que  Mahomet soit LE prophète vénéré par les croyants musulmans n’en fait pas le prophète de la République française !

Enfin, les médias devraient s’abstenir de solliciter les avocats des suspects d’attentats.

Ils expliquent que leurs clients sont bouleversés et abasourdis, ce qui est sans intérêt pour l’information du public. La parole des avocats en défense de ces prévenus devrait être réservée au prétoire.

Paris le 26 octobre 2020

A signer : pétition de soutien à la tribune des 49 personnalités pour une laïcité pleine et entière

Le MPCT , Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme, soutient la tribune publiée dans le Journal du dimanche par Elisabeth Badinter et 48 autres personnalités. Elle est forte et nomme bien le mal à combattre et les obstacles à lever.

https://www.lejdd.fr/Societe/badinter-fourest-malka-gaucher-lappel-de-48-personnalites-pour-une-laicite-pleine-en-entiere-4000917

Nous vous invitons à signer la pétition lancée sur change.org en soutien à cette tribune.

https://www.change.org/p/les-citoyens-fran%C3%A7ais-l-appel-des-49-pour-la-la%C3%AFcit%C3%A9?utm_source=share_petition&utm_medium=custom_url&recruited_by_id=410697a0-e0bd-11e5-a2bd-31ddadb92b8e

Samuel Paty : communiqués, hommages, rassemblements

Le MPCT, Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme ainsi que e Réseau féministe “Ruptures” s’associent  au communiqué de  la Ligue du Droit International des Femmes, partenaire du Collectif Contre le Terrorisme :

C’est un hussard de la République qui a été décapité.

Ce professeur était dans l’exercice de ses fonctions, il appliquait un programme officiel en enseignant aux élèves ce que signifie la liberté d’expression, A titre d’illustration il a « osé » présenter les caricatures de Mahomet.

 C’est le cœur de la République qui est atteint, cinq années après les attentats de Charlie et de l’Hyper kacher, cinq années après Le Bataclan.

S’indigner ne suffit plus.

Il est temps de comprendre que les hommes et les femmes qui sur le terrain défendent les valeurs de la République sont en grand danger.

Il est temps de comprendre que les critiques récurrentes l’égard de la laïcité, de la part de grandes associations porteuses d’une vision dévoyée de la défense des droits de l’homme, du racisme et du féminisme, les rendent complices de tels actes.

Le Président de la République en appelle à l’unité, mais cette unité ne se refera pas sans une mobilisation citoyenne et sans une remise en cause de ces complicités.

Nous saluons également le communiqué du Président de la LICRA, Mario Stasi :

La France doit se lever, unie, pour dire son indignation contre la décapitation d’un enseignant de la République, Samuel Paty. Si cet acte ne soulève pas le cœur du pays alors les Lumières ne sont plus qu’un astre mort. L’islamisme doit trouver sur son chemin une nation libre et combattante !

Ceux qui ont mis une cible dans le dos de cet enseignant martyr sur les réseaux sociaux depuis une semaine, ceux qui ont voulu blâmer sa liberté auprès d’officines antirépublicaines devront rendre des comptes devant l’opinion comme devant la justice. 
La liberté de l’enseignement laïque est notre joyau le plus précieux. C’est à l’école de la République, grâce à des enseignants admirables, que nous apprenons à regarder la vie et le monde avec les yeux de la liberté et de la raison. C’est à l’école de la République qu’est forgée notre absolue liberté de conscience. 

Défendons notre liberté !

Ne laissons pas nos enseignants seuls face à l’islamisme qui aujourd’hui veut rétablir la peine de mort pour faire taire la liberté de l’école laïque. Ceux qui dans l’Education Nationale sont en première ligne doivent se savoir soutenus, aidés et protégés par la République !

Avec d’autres, la Licra prendra des initiatives dans les heures, dans les jours et dans les semaines qui viennent pour que notre pays soit davantage résilient contre l’islamisme et conscient de sa capacité à faire vivre les idéaux fondateurs de la Nation : la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité. 

D’ores et déjà je vous invite à vous joindre massivement aux rassemblements qui se tiendront dans toute la France aujourd’hui et demain afin de rendre hommage à cette victime du terrorisme islamiste et de dire notre colère, notre indignation et notre détermination face à ceux qui veulent imposer la mort, la barbarie et l’obscurantisme. 

Des rassemblements on lieu en effet, signe de l’onde de choc provoquée en France par  la décapitation de Samuel Paty au nom de la charia.

A Paris ce dimanche 18 octobre à 15 h Place de la République

Rassemblement en hommage à Samuel Paty, pour la liberté et contre la terreur

A l’initiative de SOS Racisme se sont joints un très grand nombre d’organisations et partis, avec le soutien de  Charlie Hebdo

Certains ont les mots justes comme la LICRA ou le SGEN CFDT, d’autres pas.

La présence de ceux qui ont fait preuve depuis des années de complaisance voire de collaboration avec les islamistes qui gangrènent la société semble même  assez indécente.

Mais beaucoup de gens, la plupart sans doute, auront juste à coeur de participer pour honorer l’enseignant supplicié de Conflans-Sainte-Honorine.

Exposition réalisée en 2019 par les élèves de Monsieur Paty.

Le MPCT sera représenté.

La publication, la diffusion, la présence massive à la manifestation de la une de Charlie Hebdo  republiant les caricatures de Mahomet est sans doute la façon la plus digne de rendre hommage au courage de Samuel Paty, professeur et citoyen exemplaire.

Crédit photo : Oise Hebdo

Décapité !

Ce soir, nous sommes sous le choc.

 Décapité tout près de Paris !

Comme Daniel Pearl au Pakistan il y a 18 ans. Comme tant d’otages d’organisations islamistes depuis.

 Comme les autres, son martyre a été mis en scène et diffusé pour semer l’effroi et tenter de briser toute résistance dans la société.

 Ce professeur d’histoire-géographie qui quittait son collège à la veille des vacances n’a pas été assassiné par hasard.

 Il lui était reproché d’avoir montré lors d’un cours récent  les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo.

 Des élèves, des parents en avaient, dit-on, été “bouleversés” !

 Des médias ont parlé d’un cours “controversé” ! C’est faire insulte au mort.

 Des représentants de syndicats enseignants interrogés ont été d’une prudence navrante et alarmante.

 Le député du Val d’Oise, Aurélien Taché a au moins su dire que le professeur avait été courageux.

 De fait, en remplissant simplement sa mission d’enseignant, en faisant son travail de professeur, en initiant ses élèves à la presse et à la liberté de la presse, il a, dans le contexte actuel, été héroïque !

 Lui est mort au champ d’honneur.

La nation tout entière doit entourer sa famille qui vit le pire des cauchemars.

 Rendre hommage à ce professeur ne peut se faire par une marche blanche mais par une vraie mobilisation pour la liberté de conscience et d’expression.

 Dès demain, tous les syndicats enseignants doivent publier la une de Charlie Hebdo. Les journaux, les associations et partis démocratiques aussi.

 Enseignants, étudiants, citoyens, nous devrions le faire aussi pour envoyer ce message aux terroristes :

 vous ne pourrez pas nous décapiter tous. Vous ne nous arrêterez pas. Vous ne nous soumettrez pas à la charia.

 Sous le choc, nous sommes à la croisée des chemins.

  De celui que nous emprunterons dépendra l’avenir de la société, de notre pays et des libertés.

 

H Chomski Magnis, Secrétaire générale du MPCT, coordinatrice du Collectif Contre le Terrorisme