Une pétition internationale en solidarité avec les Afghanes : Non à la burqa !

Non à la burqa ! No to the burqa ! Nein zur Buka !

La pétition trilingue est en ligne sur change.org

https://chng.it/j9BG8FR64B

Assurer son succès en signant et partageant, c’est refuser d’abandonner les Afghanes.

Parmi les commentaires de soutien à la pétition, celui-ci, plus long que les autres :

“Je signe parce que la burqa emmure les femmes vivantes, les réifie en leur déniant le droit d’exister en tant que personnes humaines autonomes, jouissant des libertés fondamentales auxquelles tout être humain a droit. le Le port de la burqa ne peut avoir été inventé et imposé que par des hommes désireux d’avoir des femmes esclaves ! Et celles qui s’imaginent la porter librement se cachent leur peur des conséquences dramatiques que le refus de la porter entraînerait pour elles, ce qui, dans tous les cas est le signe de leur soumission au pouvoir exorbitant que des hommes s’arrogent sur elles! N’oublions jamais que le degré de liberté dont jouissent les femmes (liberté d’étudier, d’aller et venir, liberté d’exercer la profession de son choix, liberté de conscience) est le thermomètre du niveau de démocratie dans une société. Partout où les femmes leur sont jetées en pâture, les hommes devraient s’inquiéter du sort que leurs gouvernants leur réservent à eux-mêmes!!!” (Edith T.)

Communiqué du MPCT : Hommage à Françoise Rudetzki

Nous sommes sous le choc à l’annonce de la disparition de Françoise Rudetzki et adressons toute notre sympathie à sa famille.

Fondatrice de SOS Attentats, cette grande dame aura été la pionnière mondiale de la défense des victimes du terrorisme.
C’est elle qui a obtenu pour les victimes du terrorisme le statut de victimes civiles de guerre.
Elle avait aussi obtenu le droit pour les associations de victimes de se constituer partie civile.

D’un courage admirable face aux cruelles séquelles de l’attentat qu’elle avait subi et face à tous les obstacles, elle aura été active jusqu’à ses derniers jours.

Elle avait aussi été d’une extrême clairvoyance, sachant prédire très vite qu’en matière de terrorisme, nous n’avions encore rien vu, interpellant les politiques dont le pronostic était, hélas bien à tort, “la France en a fini avec le terrorisme.”

Pour Françoise Rudetzki qui avait témoigné inlassablement et nous avait fait l’honneur de répondre à nos invitations à de multiples reprises, le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme gardera à jamais un immense respect et une profonde gratitude.

Elle continuera à inspirer notre engagement.

Photo MPCT : Françoise Rudetzki au premier Salon du Livre du MPCT le 11 septembre 2021

Grenoble : plus qu’un symbole

Le MPCT s’associe totalement au communiqué publié le 4 mai par la Ligue du Droit International des Femmes car ce qui se se joue au Grenoble n’a rien d’anodin.

Les talibans qui imposent désormais le port de la burqa aux Afghanes situent le contexte !

4 MAI 2022 – Le burkini : un tournant ?

“La LDIF se félicite des vives réactions suscitées par les prises de position du maire écologiste de Grenoble, qui souhaite modifier le règlement intérieur des piscines grenobloises afin de lever les interdits en vigueur depuis 2012, y compris concernant le port du burkini dans les bassins. Cette question sera examinée lors d’un conseil municipal le 16 mai prochain.

Reprenant à son compte l’inversion des valeurs de liberté et d’égalité, l’édile ose affirmer « À Grenoble, nous veillerons à ce qu’aucun règlement intérieur d’aucun équipement public ne constitue une injonction ou une discrimination ».

Face à ces dérives la LDIF salue notamment le lancement de la pétition intitulée « Burkini, hijab : quels combats, à Grenoble ? »[1], la prise de position très ferme du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui menace de couper les subventions de Grenoble en cas de vote favorable au burkini, le soutien du Comité Laïcité et République, et aussi la réaction d’Alain Carignon, qui « appelle les Grenoblois à venir ce jour-là exiger un référendum », ajoutant que « le maire de Grenoble n’est pas mandaté pour soutenir l’islamisme politique ».

Sans surprise, c’est encore et toujours Alliance Citoyenne qui est à la manœuvre.

Rappelons que cette même association a engagé une procédure auprès du Conseil d’Etat afin d’obtenir la modification de l’article 1er des statuts de la FFF interdisant tout signe ou tenue manifestant ostensiblement une appartenance religieuse lors des compétitions ou manifestations organisées par cette Fédération. Consciente de l’importance que revêtira la décision du Conseil d’Etat, la LDIF intervient en soutien de la FFF dans le cadre de cette procédure qui n’a pas encore donné lieu à un examen sur le fond.

Ces offensives doivent être prises au sérieux par le pouvoir politique. L’heure n’est plus aux tergiversations, on ne doit plus laisser l’islam politique avancer au nom d’une liberté de choix qui n’est que celui de museler la liberté des femmes dans l’espace public.”

[1] https://emancipation2022.wixsite.com/emancipation

8 mars : n’oublions surtout pas les Afghanes !

Alors que la guerre touche l’Europe, que l’invasion et les bombardements en Ukraine nous bouleversent, nous  n’oublions pas la résistance des femmes afghanes aux talibans.

Leur slogan est Pain, travail et liberté ! En dépit des arrestations, des enlèvements, elles continuent à manifester. 

Soutien aux femmes afghanes, soutien aux artistes afghanes en exil !

Notre exposition itinérante commence ce 8 mars à Paris.

Communiqué du MPCT : Ukraine, la guerre en Europe !

L’Ukraine est aujourd’hui une nation souveraine.

Rien ne justifie l’agression russe ni son exigence de démilitarisation.

L’Ukraine ne bombardait pas la Russie et n’y commanditait pas d’attentats.

L’arrêt de l’invasion et des bombardements russes est le préalable absolu aux négociations de paix qui doivent s’ouvrir.

Le MPCT  s’associe aux manifestations contre l’agression russe, en région et à Paris. Samedi 5 mars Place de la République à 15 h.

 

 

Pour Cécile Vannier le 22 février

Comme chaque 22 février depuis l’attentat du Caire,  le MPCT sera présent mardi à Levallois en soutien à l’inlassable combat des parents de Cécile Vannier pour la justice et la vérité.

 

Il y a 13 ans, le terrorisme islamiste avait déjà massivement frappé dans le monde mais la France n’était pas encore redevenue une de ses cibles privilégiées.

L’attentat du Caire, qui visait une groupe de lycéens  français, annonçait ce qui allait suivre.

 

La famille de Cécile et l’AfVT donnent  rendez-vous sur le parvis de la Mairie de Levallois

mardi 22 février à 17 h

“pour une chaîne humaine de solidarité de l’esplanade de la Mairie de Levallois jusqu’au buste de  Cécile”

( Parc de  la Planchette.)

 

Retrouvez le témoignage de la mère de Cécile Vannier sur la chaîne you tube MPCT Infos

https://www.youtube.com/watch?v=iUm5HzylqnI&t=12s

Les questions que le MPCT pose aux candidats et candidates  à l’élection présidentielle

_

Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme

QUESTIONS ADRESSÉES AUX CANDIDATES

ET AUX CANDIDATS À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2022

Nous souhaiterions savoir quelles mesures concrètes vous vous engagez à prendre pour

  • lutter contre l’islamisme qui pénètre l’école, le collège et le lycée.

  • réaffirmer l’autorité des enseignant-e-s et le devoir de l’administration de les soutenir en cas de conflit et de menaces, pour que celles et ceux qui ont à cœur de défendre l’enseignement, la laïcité, la République et ses valeurs ne le fassent plus au péril de leur vie.

  • défendre les libertés académiques au sein de l’université contre l’islamo-gauchisme et ses effets dévastateurs : réécriture de l’Histoire, intimidation, pensée unique et chantage à “l’islamophobie”.

  • interdire toute action de personnes ou associations faisant l’apologie du terrorisme et/ou visant à remettre en cause les valeurs de notre République.

  • restaurer l’autorité de l’État dans « les territoires perdus de la République » où les forces de l’ordre n’osent plus pénétrer, où règne l’insécurité et où la délinquance sévit en toute impunité.

  • veiller à l’application rigoureuse de la laïcité au sein de la fonction publique.

  • exiger des réseaux sociaux une plus grande fermeté en matière de harcèlement et de menaces de mort, dont les auteurs ne sont que très rarement censurés comme l’illustre tristement l’affaire Mila.

  • faire respecter, à l’occasion des Jeux Olympiques Paris 2024, le principe d’égalité entre femmes et hommes et la neutralité olympique qui interdit aux athlètes le port de signes distinctifs politiques et religieux.

  • obtenir que justice soit rendue à toutes les victimes d’attentats commis en France ou visant des Français à l’étranger et exiger l’extradition des suspects hébergés à l’étranger afin qu’ils puissent être jugés.

  • arracher la libération des otages français Olivier Dubois (Mali), Benjamin Brière et Fariba Adelkhah (Iran).

  • refuser de reconnaître le régime taliban et soutenir la résistance à leur coup de force, en particulier celle des femmes afghanes, aussi exemplaire que celle des Iraniennes.

  • affirmer l’universalité de la condamnation du terrorisme par la France, en désignant le Hezbollah comme organisation terroriste et empêcher l’utilisation de fonds français et européens qui récompensent et promeuvent le terrorisme, comme c’est le cas pour les “salaires” versés par l’Autorité Palestinienne à des terroristes ayant visé des civils.

  • cesser d’associer la voix de la France aux résolutions portées à l’ONU par des dictatures qui s’acharnent à délégitimer l’existence d’Israël, avec pour conséquence d’éloigner les perspectives de paix au Proche-Orient et de nourrir l’antisémitisme, en France et dans le monde.

  • reconnaître les souffrances des victimes, harkis, pieds-noirs, juives du terrorisme du FLN, afin d’en finir avec une histoire tronquée de la guerre d’Algérie qui nourrit le ressentiment d’une partie de notre jeunesse.

 mpctasso@aol.com

_______________________________________________________________________________________________

Telles sont les questions politiquement prioritaires à nos yeux dans la France et dans le monde de 2022.

 Ce questionnaire va être adressé à l’ensemble des candidats/candidates et nous communiquerons leurs réponses.

 

Talibans, la faute de la Norvège, rassemblement parisien samedi 29 janvier

Solidaire des femmes afghanes, le MPCT soutient cette manifestation des associations afghanes en France et appelle à y participer.

Rassemblement devant l’ambassade de Norvège samedi 29 janvier à 15h pour condamner la faute des échanges d’Oslo avec les talibans, premier pas d’une reconnaissance de ces milices terroristes islamistes.

Présence du MPCT et de la LDIF en soutien aux associations afghanes.

Le communiqué commun signé par 18 associations sera transmis à  l’Ambassadrice de Norvège.

Communiqué du MPCT :   Benjamin Brière aux mains des mollahs preneurs d’otages  

Benjamin Brière, qui avait voulu découvrir à bord de son “van” les splendeurs de l’Iran, vient, après des mois de détention, d’être condamné à 8 ans de prison par la République Islamique d’Iran !

Depuis sa création, la prise d’otages est la marque de fabrique du régime.

Douze otages occidentaux ( parmi lesquels plusieurs bi-nationaux)  sont ainsi détenus.

Pas plus que les Iraniens, ils n’ont droit à des procès équitables.  La justice n’existe pas sous le règne des mollahs.

Comme à l’encontre des Iraniennes et des Iraniens arbitrairement arrêté et condamnés à de lourdes peines, les accusations les plus mensongères  sont lancées contre ces occidentaux :

 “espionnage” pour Benjamin  Brière, “propagande contre la République Islamique” pour la Franco-iranienne Fariba Adelkhah, condamnée à 5 ans de prison et dorénavant assignée à résidence.

L’Anglo-iranienne Nazanin Faghari Ratcliffe est détenue depuis près de 6 ans, séparée de son mari et de sa petite fille. Elle est accusée de “complot visant à renverser le gouvernement.”

Le régime de Téhéran est fauteur de terrorisme à l’extérieur et de répression forcenée à l’intérieur.  La prise en otages de leurs ressortissants est un moyen systémique  de pression sur les gouvernements  occidentaux. Il fonctionne hélas assez bien.

Il est temps que cela cesse !

Libération immédiate et  rapatriement de Benjamin Brière !

Libération immédiate et rapatriement de Fariba Adelkhah, Nazanin Zaghari Ratcliffe et de tous les otages séquestrés par le régime !